Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans un magnifique cadre dunaire, nous enfourchons nos montures pour arpenter les pistes ensablées et partons à l’assaut, comme diraient les cow-boys, de terres inconnues ou presque.

 

Pour démarrer, même à marée basse, notre objectif était cette découverte de marais, très drôle Jean ! Nous découvrons près de la mer, cette belle mer, ces oiseaux aux abois qui nichent sur cette île, une seule à la fois…

 

Ni une ni d’œufs, diraient ces oiseaux couveurs, on devine aigrette, héron et non pas tapon, d’autres oiseaux plus ternes ou même sternes. Nous croisons des admirateurs de nids ou Paul où pond un bel échassier. Je pourrais écrire ce nippon ni mauvais, cet échassier qu’on évitera de chasser.

 

J’aurais aimé entendre parler d’oies, d’oiseaux, d’oisons, d’oisillons, doit-on en parler ? Nous entendons parler d’œufs, de ces employés avec leur boîte à eux et de certaines espèces d’oiseaux encore inconnus.

 

  • Cet oiseau Chat pond toujours dans les temps de Noël.
  • Cet oiseau Free pond, il chante, il crie, il appelle. On lui répond : Allo ?
  • Ce bel oiseau coloré qui vit dans les casernes. Il peint, il pond, peint, pond… Et ces oiseaux se rassemblent par six pour chanter quand ils sortent. On dit que l’on entend les sirènes, c’est alors que l’oiseau de l’île de Ré…pond.
  • Cet oiseau des rivières pond entre deux rives.

 

Cet oiseau qui est là pond et celui-ci dans son nid pond ? dit, chérie ? C’est le pompon, du nord au sud, du Japon à l’Inde et non pas d’Inde, car il aurait fallu repasser à table et se la farcir, nous aurions été marron.

Tag(s) : #pâques, #oeuf, #nid, #pascal, #poule, #coq, #pondre, #boite

Partager cet article

Repost 0